24 H du Mans Mike sur la premiere marche

LE MAN COUPE

Pour le plaisir les Twitter de ce 24 H du Mans  sans commentaire ;-)      www.facebook.com/GMT94/
#24hMotos @mikedimeglio63 est en piste. Il enchaine les tours chronos et se rapproche à grands pas du leader de la course !

#24hMotos @mikedimeglio63 prend le guidon de la @GMT94  pour aller chercher la première place à 25sec.

#24hMotos Record sur record @mikedimeglio63 revient a moins de 2sec de la tête !

#24hmotos @mikedimeglio63 @GMT94 prend la tête de la course devant la #Yamaha du YART ! ©F.Duhamel

#24hMotos Relais exceptionnel de @mikedimeglio63 qui rend la R1 du @GMT94 en tête avec 25s d’avance !

#24hmotos Dernier ravitaillement ! @mikedimeglio63 à la lourde tâche d’amener la R1 du @GMT94 en 1ere position jusqu’à la ligne d’arrivée !  Bravo.

    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Course magnifique au Mans

Course sublime pour la victoire entre deux Yamaha qui se sont tenues à moins d’une minute durant quasiment 20 heures, coup de grâce après 20 heures de course grâce à un Mike di Meglio(GMT 94)  qui a repris le retard et colle vingt secondes dans la tête du team autrichien YART. Ensuite l’écart ne fera qu’augmenter, sauf dans le dernier relais où le YART enverra du lourd pour tenter d’emmener la Yamaha GMT 94 à la faute, mais Mike di Meglio, encore lui, ex pilote de GP, sait gérer ce genre de chose…

Di Meglio qui confiait à l’arrivée qu’il n’arrivait plus à descendre de moto tout seul, qu’il ne pouvait plus bouger, épuisé de fatigue et du stress des premières heures où se terreur était de faire une connerie.

Christophe Guyot me dit à l’instant sa tactique, qui a consisté à lancer l’attaque seulement à 9 heures du matin avec coup de grâce à la dix neuvième heure… 

« Mike et David ont d’abord ramené l’écart à neuf secondes, puis Mike a donné la punition, cela s’est fait sur trois relais. Canepa malade, a fini ses relais on ne pouvait pas les raccourcir car un ravito de plus c’est 45 secondes, quand il s’est arrêté, on a commencé à mettre du gaz. Et puis j’ai été surpris que le YART, qui a attaqué beaucoup trop tôt, soit aussi performant la nuit, je les pensais cuits, c’est là que vouilais attaquer. Avec le  revêtement de la piste, nous avons tous été à la ramasse durant des heures il a fallu comprendre ce qu’il fallait faire. Et puis Mike étant débutatnt dans la discipline, je ne voulais pas le forcer dès le début de la course, je suis ex pilote d’endurance, je sais ce que c’est de commencer. Donc attaque tardive, je pensais que nous serions mieux la nuit, j’ai donc attendu qu’ils soient usés. »

 

 

 

You can leave a response, or trackback from your own site.