7F26BEE7-0BB8-4306-B815-869716532987

Saison 2018 Mike en Endurance et Wss

À bientot 30 ans, Mike s’apprête à ouvrir un nouveau chapitre dans sa carrière. Et c’est avec l’équipe de Christophe Guyot que s’est présentée une nouvelle opportunité non moins excitante : celle de s’aligner l’an prochain en Mondial Supersport.

Mike : Je suis déjà en train de m’entraîner à fond pour essayer d’arriver avec un haut niveau, parce que ça faisait un petit moment que je n’avais pas roulé sur une 600cc, depuis 2013. Je suis déjà satisfait des chronos que je suis en train de faire, je vais travailler tout l’hiver pour essayer de progresser encore plus »,

Le seul problème que devrait poser ce double programme concerne le calendrier, sachant que trois manches sur les 12 que compte le WSS sont en conflit de date avec l’EWC. La priorité clairement annoncée par Christophe Guyot pour 2018 est toutefois bien de viser le titre mondial en Endurance, où n’a pu être récompensé cette année au contraire de ses coéquipiers compte tenu du fait qu’il a pris le programme en cours de route.

 

BOL D OR

Mike remporte le 81ème Bol d’Or

Mike Di Meglio et de ses coéquipiers, champion du monde en titre, a entamé la nouvelle saison du championnat du monde d’endurance motocycliste (EWC) sur la lancée de la précédente, en remportant le 81e Bol d’Or dimanche, sur le circuit Paul-Ricard du Castellet.
Sur leur YZF-R1 David Checa, Niccolò Canepa et Mike  n’ont pas ménager leurs efforts pour se hisser sur la plus haute marche. Il faut dire qu’au départ, les tenants du titre 2017 ne s’élançaient que de la 6e place. Mais parmi les leaders, les problèmes techniques ou les erreurs leur ont laissé le champ libre .. Ils devancent donc de 10 tours leur plus proche poursuivan .

Christophe Guyot: « La course a été d’une rare intensité. Nous avons eu de nombreux adversaires successifs pour atteindre notre objectif de victoire. L’énergie, le talent et la détermination des pilotes, des mécaniciens et de toute une équipe dévouée ont été la clef de cette victoire.« 

Mike Di Meglio: « on savait qu’en venant ici il fallait marquer des gros points. Il fallait rester concentré. C’était une course fantastique, on a tout donné du début à la fin, d’abord pour avoir les points toutes les 8 heures puis pour la victoire. C’était très dur pendant la nuit et cela a vraiment été un partage entre les 3 pilotes et l’équipe.« 

Rendez-vous pour la prochaine épreuve du Championnat du Monde d’Endurance EWC au Mans le 21/22 avril 2018.

Di Meglio Champion du mande

Mike gagne le championnat du monde d’endurance

Le nouveau trio composé de David CHECA, Niccolò CANEPA et Mike Di MEGLIO remportaient les 24 heures du Mans, puis les 8 heures d’Oschersleben et encore les 8 heures du Slovakia ring avant la finale du championnat du monde qui se déroulait au Japon.

Mike : « C’était une course fantastique. Toute la saison a été fantastique. Je voudrais remercier le GMT94 et Yamaha de m’avoir offert cette opportunité alors que je débutais en endurance. Vivement la saison prochaine !

Christophe Guyot : « Ce titre mondial est la consécration de l’énergie, de la détermination, et de l’engagement de toute une équipe, mécaniciens, pilotes, partenaires, qui n’ont pas baissé les bras après un Bol d’Or éprouvant au maigre butin en terme de points ramenés. La victoire aux 24 Heures du Mans restera le point d’orgue d’une saison réussie. Nous pouvons y associer le bonheur d’avoir remporté les 8 heures d’Oschersleben pour la troisième année consécutive et d’avoir gagné la première édition des 8 heures de Slovaquie. Ces deux épreuves sont de grandes courses, organisées avec brio et une passion immense pour l’endurance. Enfin Suzuka reste une course particulière. Être titré champion du monde face au constructeur Yamaha, vainqueur de l’épreuve à domicile, a été un moment fort pour notre équipe. »

———–

Mike slo

3e Victoire consécutive en Slovaquie

Mike Di Meglio remportent les 8 heures du Slovakia Ring, 4ème épreuve du championnat du monde d’Endurance avec ces coéquipiers David Checa et Niccolo Canepa.

Il s’agit de la 3ème victoire de rang pour l’équipe GMT94 Yamaha. Cette victoire permet à l’équipe de revenir à un point de la tête du championnat du monde, qui se jouera maintenant aux 8 heures de Suzuka, finale qui s’annonce d’ores et déjà palpitante.

Christophe Guyot :On peut vraiment être contents d’être revenus dans la course au titre mondial. Ce qui est intéressant est que nous ne sommes plus qu’à un point de la tête du championnat et l’équipe qui sera devant l’autre à Suzuka sera championne du monde. C’est avec beaucoup de motivation, d’énergie et de détermination que nous allons nous préparer pour la course des 8 heures de Suzuka.

La course en Slovaquie a été extrêment difficile. En raison des températures caniculaires, les organismes des pilotes, les pneus et la moto ont beaucoup souffert. Malgré cela nous avons pu maintenir un rythme toujours très élevé. L’exercice était compliqué car nous savions que nous étions dans la course au titre après les 8 heures d’Oschersleben. Mais il est difficile pour des compétiteurs de ne pas envisager la victoire, tout en se disant que nous ne pouvions pas non plus tout jeter dans la bataille. Il fallait être intelligent et tenter de contrôler la moto en tête du championnat qui était derrière nous plutôt que le YART. Il était très important aussi de ne jamais lâcher la course pour la victoire et c’est ce que nous avons fait. La lutte avec le YART a de nouveau offert des dépassements en piste toujours aussi délicats. Il fallait que l’on soit très rapides tout en ne commettant pas d’erreur pour ne pas compromettre nos chances pour le titre mondial.

Bravo aux trois pilotes qui ont su gérer ça parfaitement grâce à un rythme rapide sans jamais commettre la moindre erreur. Nous pouvons vraiment être fiers de notre équipe.

Mike Di Meglio :La lutte avec le YART a été très intense. Je suis vraiment très heureux car c’est ma 3ème participation à une course d’endurance avec le GMT94 et c’est ma 3ème victoire. On ne peut pas demander mieux !

Ewc , 8 H , Oschersleben , 2017 , Race

Mike victorieux en allemagne

Deuxieme victoire concecutive pour Mike au 8H D’OSCHERSLEBEN :

Au terme d’une longue bataille avec la Yamaha #7, David Checa, Niccolò Canepa et Mike Di Meglio ont permis au GMT94 Yamaha de réaliser un Grand Chelem sur le Motorsport Arena d’Oscherselben pour cette 3ème épreuve de la saison, avec la pôle position, la victoire et le record du tour en course.

Christophe Guyot : “Ce circuit nous a toujours beaucoup réussi, c’est notre 6ème victoire ici. Les allemands sont des passionnés de moto et c’est une grande joie de gagner à Oschersleben. Notre Yamaha R1 a parfaitement fonctionné. Les pilotes ont  imprimé un rythme incroyable durant les 8 heures de course. Les pneumatiques Dunlop ont une nouvelle fois démontré leur longévité et leurs excellentes performances.”

David Checa: “En endurance on ne sait jamais ce qui va se passer, tout peut arriver tant que l’on a pas franchi l’arrivée. Nous avons eu un ‘stop & go’ et il a fallu pousser pour gagner. Je suis très content pour le team, pour mes coéquipiers et pour Dunlop.”

Niccolò Canepa: “C’était une course incroyable ! C’est la 2ème fois que je viens ici et c’est une 2ème victoire pour le team. C’est vraiment une ‘dream team’. J’ai dû attaquer très fort pour compenser la pénalité. Je suis super content, je remercie mon équipe et mes coéquipiers pour cette incroyable victoire !”

Mike Di Meglio: Nous avons changé de stratégie à cause du ‘stop & go’. C’était ma première fois ici, je connaissais moins bien le circuit que mes coéquipiers mais je me suis donné à fond. L’important est que nous ayons gagné la course. C’est la seconde victoire d’affilée de la saison, il faut continuer comme ça, le team fait un excellent travail.

 

LE MAN COUPE

24 H du Mans Mike sur la premiere marche

Pour le plaisir les Twitter de ce 24 H du Mans  sans commentaire ;-)      www.facebook.com/GMT94/
#24hMotos @mikedimeglio63 est en piste. Il enchaine les tours chronos et se rapproche à grands pas du leader de la course !

#24hMotos @mikedimeglio63 prend le guidon de la @GMT94  pour aller chercher la première place à 25sec.

#24hMotos Record sur record @mikedimeglio63 revient a moins de 2sec de la tête !

#24hmotos @mikedimeglio63 @GMT94 prend la tête de la course devant la #Yamaha du YART ! ©F.Duhamel

#24hMotos Relais exceptionnel de @mikedimeglio63 qui rend la R1 du @GMT94 en tête avec 25s d’avance !

#24hmotos Dernier ravitaillement ! @mikedimeglio63 à la lourde tâche d’amener la R1 du @GMT94 en 1ere position jusqu’à la ligne d’arrivée !  Bravo.

    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Course magnifique au Mans

Course sublime pour la victoire entre deux Yamaha qui se sont tenues à moins d’une minute durant quasiment 20 heures, coup de grâce après 20 heures de course grâce à un Mike di Meglio(GMT 94)  qui a repris le retard et colle vingt secondes dans la tête du team autrichien YART. Ensuite l’écart ne fera qu’augmenter, sauf dans le dernier relais où le YART enverra du lourd pour tenter d’emmener la Yamaha GMT 94 à la faute, mais Mike di Meglio, encore lui, ex pilote de GP, sait gérer ce genre de chose…

Di Meglio qui confiait à l’arrivée qu’il n’arrivait plus à descendre de moto tout seul, qu’il ne pouvait plus bouger, épuisé de fatigue et du stress des premières heures où se terreur était de faire une connerie.

Christophe Guyot me dit à l’instant sa tactique, qui a consisté à lancer l’attaque seulement à 9 heures du matin avec coup de grâce à la dix neuvième heure… 

« Mike et David ont d’abord ramené l’écart à neuf secondes, puis Mike a donné la punition, cela s’est fait sur trois relais. Canepa malade, a fini ses relais on ne pouvait pas les raccourcir car un ravito de plus c’est 45 secondes, quand il s’est arrêté, on a commencé à mettre du gaz. Et puis j’ai été surpris que le YART, qui a attaqué beaucoup trop tôt, soit aussi performant la nuit, je les pensais cuits, c’est là que vouilais attaquer. Avec le  revêtement de la piste, nous avons tous été à la ramasse durant des heures il a fallu comprendre ce qu’il fallait faire. Et puis Mike étant débutatnt dans la discipline, je ne voulais pas le forcer dès le début de la course, je suis ex pilote d’endurance, je sais ce que c’est de commencer. Donc attaque tardive, je pensais que nous serions mieux la nuit, j’ai donc attendu qu’ils soient usés. »